NukeNews No. 10 - FRENCH

From Nuclear Heritage
Jump to: navigation, search


NukeNews: Czech | English | Finnish | French | German | Lithuanian | Russian | Slovenian


************************************************************
*   NukeNews n° 10 - Service d'information antinucléaire   *
************************************************************

----------------------------------------------------------------------
0.  Avant-propos
----------------------------------------------------------------------
Bienvenue sur la lettre d'information NukeNews n°10!
Les dernières éditions de cette lettre ont inclus le lituanien comme
langue supplémentaire. Malheureusement, nous avons dû "geler" la
version française dans la dernière parution par manque de soutien pour
la traduction en français. Nous aimerions continuer l'édition dans
cette langue - si vous pouvez nous aider pour la traduction, merci de
nous le dire!

Ce numéro comprend des infos sur les militants australiens,
biélorusses, canadiens, tchèques, finlandais, français, allemands,
japonais, russes et anglais et des mises à jour sur les actions, les
tentatives de l'industrie nucléaire pour promouvoir l'énergie
atomique, la répression contre les militants, et une
"quasi-catastrophe" dans le port de Hambourg en Allemagne. Vous êtes
invités à nous envoyer vos infos pour la prochaine lettre
d'information - pour plus de détail, reportez-vous à la fin de ce
message.


----------------------------------------------------------------------
Sommaire du n° 10 de NukeNews
----------------------------------------------------------------------
0.  Avant-propos
1.  Le gouvernement intérimaire tchèque soutient les nouveaux
    réacteurs de Temelin
2.  Le réacteur NPP-2 de Léningrad est dangereux
3.  Royaume-Uni: des nouvelles des Iles Nucléaires
4.  Jeûne international pour l'abolition des armes nucléaires
5.  Pétition contre un projet de mine d'uranium d'Areva au Nunavut
6.  Des militants bloquent deux sites de transformation de l'uranium
    dans le Sud de la France
7.  Finlande: Rosatom et Fennovoima négocient pour poursuivre le
    projet de Centrale Nucléaire à Pyhajoki
8.  Contamination canadienne en héritage dans le bassin de
    Saskatchewan
9.  La distribution de tracts anti-nucléaires continue à Londres
10. Selon l'AIEA et l'OMS, aucune retombée sanitaire de Fukushima à
    déclarer - l'étude de l'IPPNW montre le contraire
11. Nouvel accord collaboratif de Cameco pour faire taire les
    protestations indigènes contre les mines d'uranium
12. La construction de la Centrale Nucléaire de la Baltique est en
    panne
13. Incendie sur un vaisseau nucléaire à Hambourg (Allemagne): on a
    frôlé la catastrophe
14. Première mine d'uranium en Australie occidentale - une mauvaise
    affaire qui reste encore à faire - nouvelles tendances de
    l'évaluation environnementale
15. Arrestations brutales de militants et de journalistes durant la
    marche pour l'anniversaire de Tchernobyl à Minsk en Biélorussie
16. Evénements à venir
17. A propos de NukeNews


----------------------------------------------------------------------
1.  Le gouvernement intérimaire tchèque soutient les nouveaux
    réacteurs de Temelin
----------------------------------------------------------------------
Le nouveau gouvernement intérimaire tchèque - désigné par le Président
Milos Zeman suite à la démission du gouvernement de droite de Petr
Necas après une affaire de corruption - a déclaré soutenir le projet
de construction de deux nouveaux réacteurs dans la centrale nucléaire
de Temelin. Selon de récentes informations, le gouvernement pourrait
prendre des décisions contraignantes concernant ce projet s'il décide
l'organisation d'élections régulières au printemps 2014. Le
gouvernement considèrerait Temelin comme sa priorité et envisagerait
de demander sa construction au cours des discussions qui sont prévues
avec le monopole énergétique CEZ. Cela amène à s'interroger: dans
l'intérêt de qui le gouvernement agit-il, étant donné que cette
construction serait extrêmement peu rentable pour l'économie, les
tarifs étant fixes (voir les précédents numéros de NukeNews)?


----------------------------------------------------------------------
2.  Le réacteur NPP-2 de Léningrad est dangereux
----------------------------------------------------------------------
- tel a été le jugement des membres de la conférence de presse qui
s'est tenue le 15 juillet au Club de Presse "Lumière Verte", à St
Pétersbourg. Les intervenants de cette conférence de presse étaient
des membres du "groupe de travail" analysant les effets des tours de
refroidissement "humides" de Léningrad NPP-2 (LNPP-2) sur la
population, le personnel de la centrale et l'état de l'environnement
de la côte sud du Golfe de Finlande (SSGF), à 40 km à l'ouest de St
Pétersbourg.

Estimant que la centrale LNPP-2 est sûre, les représentants de Rosatom
membres du "groupe de travail" ont publié une "Conclusion" basée sur
les intérêts économiques de Rosatom. L'opinion des experts
indépendants et des organisations d'experts, basée sur la sécurité
environnementale, n'a pas du tout été prise en compte dans cette
publication. Les participants de la conférence de presse ont informé
les journalistes que de nombreuses erreurs et infractions aux normes
et à la législation russe ont été identifiées par les experts
indépendants. Ils ont ainsi mis en évidence la façon dont Rosatom agit
dans le but de simuler une participation publique dans la poursuite du
projet de LNPP-2.

Pour lire toute l'histoire, se rendre sur:
http://www.greenworld.org.ru/?q=ang_bv_121


----------------------------------------------------------------------
3.  Royaume-Uni: des nouvelles des Iles Nucléaires
----------------------------------------------------------------------
Le gouvernement de coalition a récemment annoncé son intention de
verser 10 milliards de livres d'argent public pour financer le 1er des
deux nouveaux réacteurs prévus (projet d'EDF à Hinkley C). Malgré sa
promesse de ne pas subventionner de nouvelles centrales nucléaires, le
gouvernement de coalition a annoncé de nouvelles coupes dans les
service publics afin de trouver les subventions qui, d'après ses
déclarations, n'en sont pas. Le gouvernement britannique est
complètement déphasé par rapport au reste de l'Europe. Alors que des
pays comme l'Allemagne entreprennent des programmes d'amélioration de
l'efficacité énergétique et de réduction de la demande, le
gouvernement anglais semble s'engager à garantir que, dans les
cinquante prochaines années, les consommateurs britanniques paieront
des tarifs écrasants. Il prévoit également le triplement de la demande
énergétique, même si, pour être franc, on voit mal comment il pourrait
obtenir une hausse de la consommation d'énergie centralisée à des prix
aussi désespérément élevés.

Après l'effondrement attendu des derniers projets des gouvernements
britanniques en vue d'imposer des déchets radioactifs aux populations
de la région de Cumbria, le gouvernement essaie actuellement de
décider d'un lieu où décharger - je veux dire, entreposer - tous les
déchets nucléaires de niveau intermédiaire que les gouvernements
successifs ont générés sous le nez d'un public complaisant; certaines
de leurs propositions incluraient la création de nouvelles décharges
du type de celle de Sellafield en un ou plusieurs lieux des îles
britanniques. Pendant ce temps, alors que les négociations entre EDF
et le gouvernement britannique sont toujours hésitantes, et que le
soi-disant tarif de crise continue à échapper à un accord, le
gouvernement a largement mis en avant les 128 millions de pots-de-vin
supplémentaires qu'il a offerts aux populations qui devront vivre
avec les retombées des nouvelles centrales. Malheureusement, la barre
a été placée très bas et les opérateurs nucléaires ne devront payer
qu'un cinquième environ du montant des taxes payées par les
promoteurs éoliens. C'est typique de la politique anti-énergies
renouvelables qui caractérise le gouvernement climato-sceptique
actuellement au pouvoir en Grande-Bretagne.


----------------------------------------------------------------------
4.  Jeûne international pour l'abolition des armes nucléaires
----------------------------------------------------------------------
Du 5 au 9 août, une centaine de personnes se retrouveront à Paris pour
un jeûne international pour l'abolition des armes nucléaires. Au 
programme: commémoration des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki,
formation à l'action non-violente, chaîne humaine et die-in sous la
tour Eiffel... Chacun est invité à prendre part pour quelques jours ou
une semaine à ce jeûne organisé par la Maison de Vigilance de Taverny,
le Réseau "Sortir du nucléaire" et Armes nucléaires STOP.

En parallèle, d'autres personnes jeûneront à Burghfield-Aldermaston en
Angleterre et à Büchel-Berlin en Allemagne.
Contact et inscriptions: "lamaisondevigilance AT orange.fr"
Informations pratiques: http://www.vigilancehiroshimanagasaki.com


----------------------------------------------------------------------
5.  Pétition contre un projet de mine d'uranium d'Areva au Nunavut
----------------------------------------------------------------------
Areva convoite depuis des années le sous-sol du Nunavut, le territoire
du peuple Inuit, et souhaite y implanter une mine d'uranium. Si ce 
projet voyait le jour, ses conséquences seraient catastrophiques pour 
l'environnement et les conditions de vie des populations: pollution
des sols et des eaux, saccage des zones de chasse au caribou, déchets
miniers ingérables... Areva tente d'arracher le consentement de la 
population en taisant les impacts réels des mines d'uranium tout en 
distribuant de coûteux cadeaux. Si vous êtes révoltés par cette 
situation et voulez empêcher le projet, signez la pétition sur:
http://groupes.sortirdunucleaire.org/Petition-Nunavut


----------------------------------------------------------------------
6.  Des militants bloquent deux sites de transformation de l'uranium
    dans le Sud de la France
----------------------------------------------------------------------
Le 19 juin, pendant plusieurs heures, des militants des collectifs
Stop Uranium et Stop Tricastin ont bloqué simultanément et de manière
non-violente les entrées de deux sites de transformation de l'uranium.
Ces militants, qui dénoncent les dangers de l'industrie de l'uranium, 
revendiquent l'arrêt de ces installations. Le premier site, l'usine 
Comurhex de Malvési (près de Narbonne), est la porte d'entrée du
yellow cake en France; près d'un quart de l'uranium utilisé dans le
monde passe par cette usine. Le deuxième est l'usine d'enrichissement
d'uranium Eurodif, sur le site du Tricastin.

Retrouvez des informations en image sur cette action ici:
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blocage-malvesi-tricastin


----------------------------------------------------------------------
7.  Finlande: Rosatom et Fennovoima négocient pour poursuivre le
    projet de Centrale Nucléaire à Pyhajoki
----------------------------------------------------------------------
Début juillet, la compagnie finlandaise Fennovoima a annoncé qu'elle
était sur le point de signer un contrat de construction d'une centrale
nucléaire de 1200 MW à Pyhajoki avec le groupe russe Rosatom.

Cette annonce n'est pas accueillie favorablement en Finlande. Les
spécialistes de la loi affirment que ce contrat pose problème:
l'autorisation donnée par le Parlement était basée sur deux solutions
possibles, l'EPR d'AREVA et l'ABWR de Toshiba, tous deux de 1600 MW.
Aucune évaluation environnementale n'a été menée pour la solution
proposée par Rosatom. Une nouvelle autorisation est donc nécessaire;
sans elle, le processus démocratique prévu par la loi sur l'énergie
nucléaire ne serait pas valide. Le contrat avec Rosatom signifie le
report du projet, au minimum d'un an.

Toute l'histoire sur:
http://www.nuclear-heritage.net/index.php/Finland:_Rosatom-_Fennovoima_deal_to_continue_Pyh%C3%A4joki_NPP_project


----------------------------------------------------------------------
8.  Contamination canadienne en héritage dans le bassin de
    Saskatchewan
----------------------------------------------------------------------
Le gouvernement canadien a sacrifié quatre bassins du nord du
Saskatchewan afin de fournir la majeure partie de l'uranium nécessaire
aux programmes d'armes atomiques des Etats-Unis ainsi que d'autres
pays. Trente ans se sont écoulés depuis que le gouvernement a
abandonné le gâchis qu'il a ainsi provoqué et les toxines mortelles
continuent de se répandre. Le gouvernement canadien veut maintenant
ouvrir des mines supplémentaires sans avoir nettoyé les anciennes au
préalable.

http://www.policyalternatives.ca/sites/default/files/uploads/publications/Saskatchewan%20Office/2013/07/SKnotes_Govt_Legacy_Contamination_Watersheds.pdf


----------------------------------------------------------------------
9.  La distribution de tracts anti-nucléaires continue à Londres
----------------------------------------------------------------------
Le 15 mai, un groupe de fervents activistes antinucléaires de Londres
a de nouveau distribué des tracts devant le Ministère des Finances et
celui de l'Energie et du Changement climatique. 400 exemplaires de ce
tract (voir lien ci-dessous) ont été remis aux employés pénétrant dans
chacun des bâtiments.

Depuis maintenant 10 mois, un piquet de distribution de tracts se
tient devant l'Ambassade du Japon chaque vendredi de 9h à 13h.

Pour voir les tracts:
http://stopnuclearpoweruk.net/content/kick-nuclear-activists-return-leaflet-decc-and-treasury
http://stopnuclearpoweruk.net/node/567


----------------------------------------------------------------------
10. Selon l'AIEA et l'OMS, aucune retombée sanitaire de Fukushima à
    déclarer - l'étude de l'IPPNW montre le contraire
----------------------------------------------------------------------
Dans un rapport daté du 31 mai, les Nations unies ont annoncé que
"l'exposition aux radiations suite à l'accident nucléaire de
Fukushima Daiichi n'a pas eu de conséquences sanitaires directes", et
qu'il est "peu probable que l'on puisse à l'avenir lui attribuer des
effets sur la santé des populations ni sur celle de la majorité des
employés de la centrale". Les auteurs de ces mots sont les membres du
Comité Scientifique sur les Effets des Radiations Nucléaires (UNSCEAR)
- ceux-là-mêmes qui affirmaient que l'accident de Tchernobyl ne ferait
que quelques victimes.

C'est pourtant le contraire qui était montré en mars 2013 dans un
rapport publié par l'Association internationale des médecins pour la
prévention de la guerre nucléaire (IPPNW). En se basant sur des
articles parus dans des revues scientifiques professionnelles traitant
de la contamination des sols par le césium radioactif - évaluée grâce
aux doses locales mesurées à divers endroits en automne 2012 -,
l'IPPNW est arrivée à trois évaluations possibles allant de 20 000 à
40 000 cas de cancer dus à l'"exposition externe aux radiations" au
Japon. Ces chiffres prenaient en compte le facteur de risque de
0,1/Sv utilisé par l'OMS. Cependant, si l'on tient compte des
nouvelles découvertes scientifiques, il faudrait en fait considérer
que ce risque est au minimum deux fois plus élevé - portant à 80 000
le nombre de cancers dus à l'exposition aux radiations externes.

Pour en savoir plus:
http://www.nuclear-heritage.net/index.php/PR:Gesundheitliche_Folgen_von_Fukushima


----------------------------------------------------------------------
11. Nouvel accord collaboratif de Cameco pour faire taire les
    protestations indigènes contre les mines d'uranium
----------------------------------------------------------------------
Avec l'accord collaboratif signé par l'EFRN (English First River
Nation) en mai 2013 avec Cameco et Areva, après celui de Pinehouse de
décembre 2012 avec ces mêmes compagnies minières, c'est une communauté
indigène supplémentaire du nord-ouest du Saskatchewan qui s'engage à
soutenir l'exploitation de l'uranium et à ne plus y faire obstacle -
allant ainsi à l'encontre des protestations de ses membres.

Cet accord - que les membres de la communauté n'ont pas été autorisés
à consulter - promettrait 600 millions de dollars de contrats et de
salaires au peuple Dene contre son soutien aux projets existants et à
venir dans les terres traditionnelles de l'EFRN, et à la condition
qu'EFRN abandonne ses poursuites contre le gouvernement du
Saskatchewan à propos des droits fonciers issus de traités qui
concernent les territoires se trouvant près du projet minier Millenium
prévu par Cameco.

Pour en savoir plus:
http://www.nuclear-heritage.net/index.php/PR:Signing_of_Cameco/Areva_deal_with_English_River_First_Nations_ignites_strong_opposition_from_members


----------------------------------------------------------------------
12. La construction de la Centrale Nucléaire de la Baltique est en
    panne
----------------------------------------------------------------------
Débâcle de la Centrale Nucléaire de la Baltique : sa construction
serait interrompue et peut-être même suspendue. Deux sous-traitants
oeuvrant pour la Centrale Nucléaire de la Baltique (Baltic NPP) de la
région de Kaliningrad affirment que les travaux sur le site ont été
arrêtés et qu'un gel de la construction d'une durée de deux ans est
attendu.

Se heurtant à un mur de refus systématique malgré des années passées à
chercher à séduire les importateurs d'énergie et les investisseurs à
travers toute l'Europe, ce projet représente la tentative de la
dernière chance pour Moscou qui se tourne ainsi vers la réalisation de
réacteurs plus modestes en taille et en nombre - mais tout ceci ne
sent pas bon.

En savoir plus sur:
http://www.bellona.org/articles/articles_2013/baltic_npp_debacle


----------------------------------------------------------------------
13. Incendie sur un vaisseau nucléaire à Hambourg (Allemagne): on a
    frôlé la catastrophe
----------------------------------------------------------------------
Le 1er mai 2013, le vaisseau combiné porte-conteneurs/transbordeur
Atlantic Cartier a brûlé dans le port de Hambourg (Allemagne). Il a
fallu 16 heures pour que les 5 bateaux de lutte incendie et les 296
hommes mobilisés par les pompiers en viennent à bout. A 500 mètres
seulement du bateau en feu, au coeur de la cité qui compte 1,8
millions d'habitants, se tenait l'office d'ouverture des Journées de
l'Eglise où se trouvaient 35 000 personnes. Personne n'a été alerté ni
évacué.

Deux semaines plus tard, on a su par le Parlement fédéral que ce
bateau contenait - outre 180 tonnes d'éthanol, environ 3,8 tonnes de
cartouches pour armes, 2,6 tonnes de poudre propulsive solide, et
encore bien d'autres marchandises dangereuses - environ 8,9 tonnes
d'hexafluorure d'uranium fissile et 11,6 tonnes d'oxyde d'uranium
fissile ou de barres de combustible. 70 voitures neuves ont brûlé à
l'intérieur du bateau ; par conséquent, des conteneurs qui se
trouvaient juste au-dessus et qui risquaient de brûler ont été
évacués à la hâte au cours des opérations de lutte contre le feu.
L'UF6 provenait sans doute des Etats-Unis pour rejoindre
l'Installation d'enrichissement de l'uranium d'Almelo (Pays-Bas).
L'oxyde d'uranium devait normalement être livré en France.

Pour en savoir plus:
http://www.nuclear-heritage.net/index.php/Fire_on_vessel_at_Hamburg


----------------------------------------------------------------------
14. Première mine d'uranium en Australie occidentale - une mauvaise
    affaire qui reste encore à faire - nouvelles tendances de
    l'évaluation environnementale
----------------------------------------------------------------------
Quelques semaines seulement après l'élection qui s'est tenue dans
l'Etat d'Australie-Occidentale - qui a reconduit un parti libéral
pronucléaire au gouvernement -, le Ministre fédéral de l'Environnement
Tony Burke a donné un accord conditionnel à la 1ère mine d'uranium
d'Australie-Occidentale (le projet de mine d'uranium à Wiluna proposé
par Toro).

http://ccwa.org.au/blogs/was-first-uranium-mine-bad-deal-not-done-deal-emerging-trends-environmental-assessment#.UX59AILMrWs


----------------------------------------------------------------------
15. Arrestations brutales de militants et de journalistes durant la
    marche pour l'anniversaire de Tchernobyl à Minsk en Biélorussie
----------------------------------------------------------------------
Toujours décidé à investir dans la Centrale Nucléaire Biélorusse, le
gouvernement de Minsk reste intolérant à toute opposition au projet -
y compris le jour anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, où des
manifestants qui participaient à un rassemblement légal de
protestation contre sa construction ont eu à faire face à des
affrontements parfois violents avec les services de sécurité de
l'Etat, ainsi qu'à des arrestations et des détentions d'écologistes et
de journalistes.

La liste des détentions et des rapports de violences policières s'est
encore allongée d'un autre emballement de répression officielle -
inattendu, celui-là - lorsque 20 000 personnes ont envahi les rues de
la capitale biélorusse le 26 avril, jour anniversaire de la
catastrophe de Tchernobyl de 1986, au cours d'une manifestation
appelée Marche pour Tchernobyl 2013.

Toute l'histoire et de belles photos sur:
http://www.bellona.org/articles/articles_2013/belarus_npp_crackdown


----------------------------------------------------------------------
16. Evénements à venir
----------------------------------------------------------------------
(juste un extrait, dites-nous quels sont vos manifestations à venir
pour la prochaine lettre d'information)
Plus d'événements sur:
http://www.nuclear-heritage.net/index.php/Upcoming_events

Une nouvelle vue d'ensemble des événements prévus est disponible sur
notre site. Une nouvelle catégorie présente maintenant les événements
concernant le lobby nucléaire. Nous envisageons aussi de faire une
nouvelle catégorie sur les événements qui concernent les processus de
loi sur l'énergie nucléaire en Europe. N'hésitez pas à nous faire
part de vos événements locaux et internationaux pour alimenter cette
lettre d'information !


14/09/13-15/09/13: excursion à la centrale de Temelin
14/09/13:          Manifestation contre le conditionnement des
                   déchets radioactifs à Duisburg
14/09/13 à 14h:    Rassemblement pour la fermeture de la Centrale
                   nucléaire de Cattenom, Place de la République à
                   Metz (France)
26/09/13-29/09/13: festival du film sur l'uranium à Munich
30/09/13:          réunion de la SSM (Autorité de Sûreté du
                   Nucléaire suédoise) autour des activités de
                   recherche de SKB sur le traitement final des
                   déchets d'uranium à Stockholm
02/10/13 à 8h:     Rencontres de la SKB à Stockholm: congrès
                   international sur les essais d'entreposage de
                   déchets hautement radioactifs menés en Suède, en
                   Finlande et en France
14/10/13-16/10/13: Commission européenne EURADWASTE 2013 - congrès à
                   Vilnius
18/10/13-20/10/13: congrès antinucléaire d'automne du Mouvement
                   antinucléaire allemand à Hambourg
11/11/13-13/11/13: 2ème Séminaire des membres d'InSOTEC à Berlin
20/11/13-21/11/13: Nuclear Waste Council (Conseil sur les Déchets
                   Nucléaires): Congrès International sur les
                   barrières ouvragées des lieux d'entreposage de
                   combustible usagé à Stockholm
12/12/13:          Global Action Day Against Nuclear Power 2013
                   (Journée d'Action Mondiale contre l'Energie
                   Nucléaire)
06/02/14-07/02/14: "Efficacité à long terme des systèmes de
                   barrières ouvragées", au BGR de Hanovre
2014:              Castor: transports probables de déchets hautement
                   radioactifs depuis Sellafield et de déchets
                   moyennement radioactifs depuis La Hague vers
                   Gorleben et manifestations de protestation
01/01/15-30/04/15: audience principale de la Cour Environnementale à
(dates à confirmer)la Cour du District de Nacka autour du programme de
                   la SKB prévoyant la construction du site de
                   stockage de déchets nucléaires KBS3


http://castor.de/php/termine/termine.php
http://casepyhajoki.info
http://www.nuclear-heritage.net/index.php/Joint_Anglo-French_Fast_Action_Against_Nuclear_Weapons_2013
http://castor.de/php/termine/termine.php
http://eyfa.org/network_news/call_for_participants_for_direct_action_training_august_25_31_near_vilnius_lithuania
https://www.facebook.com/events/273648866107828/
http://www.energiewendefestival.ch
http://www.atommuellkonferenz.de
http://www.antiatom-buendnis-niederrhein.de/?page_id=96
http://www.uraniumfilmfestival.org/index.php/de/programm/muenchen-2013
http://www.nonuclear.se/en/kalender/2013fud
http://www.nonuclear.se/en/kalender/stockholm20131002skb
http://cordis.europa.eu/fp7/euratom-fission/fisa-euradwaste-2013_en.html
http://www.nonuclear.se/en/kalender/insotec_sem2_2013
http://www.nonuclear.se/en/kalender/stockholm20131120-21karnavfallsradet
http://www.nuclear-heritage.net/index.php/Global_Action_Day_Against_Nuclear_Power_2013
http://www.nonuclear.se/en/kalender/kbshuvudforhandling2012
http://www.greenkids.de/europas-atomerbe/index.php/Gorleben_Castor_Resistance_in_Germany_2014


----------------------------------------------------------------------
17. A propos de NukeNews
----------------------------------------------------------------------
NukeNews est une lettre d'information multilingue mise en oeuvre par
Nuclear Heritage Network qui a pour but de refléter les activités,
sujets et luttes des militants antinucléaires ainsi reliés par cette
communauté internationale. Les messages sont écrits et traduits par
des militants, en plus de leurs activités anti-nucléaires habituelles.
Personne n'est rémunéré pour ce travail, car nous souhaitons fournir
les ressources les plus indépendantes possible à la lutte
anti-nucléaire, comme ce système d'information. Cette lettre vise à
informer et mettre au courant aussi bien les militants que le public
intéressé.

Votre contribution à la prochaine édition de NukeNews est la
bienvenue. Envoyez-la par mail à "news AT
NukeNews.nuclear-heritage.net". Les messages d'information devront
être courts (pas plus d'un paragraphe), écrits en anglais et inclure
un court titre et éventuellement un lien vers une page web donnant
plus d'informations. La date limite pour le 11ème numéro de NukeNews
est fixée au 13 octobre 2013.

Faites circuler l'info et apprenez-en plus sur NukeNews grâce au
lien suivant: http://NukeNews.Nuclear-Heritage.NET
Personal tools
Emergency Alert