Anti-nuclear summer camp 2018/3rd invitation French

From Nuclear Heritage
Jump to: navigation, search

<= Summer Camp 2018 | languages: English, French, German


Rencontres d'été antinucléaires internationales 2018 International antinuclear summer camp2018

Collectif « Sortir du nucléaire Aude » (SDN11) (en partenariat avec Nuclear Heritage) http://www.sdn11.fr

Précisions concernant les rencontres d'été internationales anti-nucléaires 2018 à L'Olivette de Langel, commune d'Armissan (11110) sur RD 31 (7 km à l'est de Narbonne), France, du 6 au 12 août 2018.

A l'adresse des militants et groupes anti-nucléaires, ainsi qu'aux autres personnes intéressées,

Nous aimerions vous inviter à venir partager vos savoirs, expériences et capacités de résistance lors des rencontres d'été internationales anti-nucléaires qui auront lieu près de Narbonne en France du 6 au 12 août 2018.

Nous - les organisateurs de ces rencontres - sommes des militants anti-nucléaires indépendants de divers pays, dont l'intention est d'organiser un rassemblement qui permette le “réseautage” international ainsi que le partage de savoirs et d'expériences en lien avec la question nucléaire. Ce à quoi nous souhaitons ajouter le plaisir d'être ensemble dans le contexte d'un camp d'été.

Ces rencontres d'été porteront sur quatre thèmes en particulier : 1) L'usine de Malvesi-Areva - désormais renommée Orano - près de Narbonne où l'on traite le Yellow Cake (concentrés d'uranium brut) provenant de plusieurs pays du monde afin de le transformer en uranium à enrichir comme “carburant” pour les centrales nucléaires. Il nous semble important d'apporter notre soutien aux groupes locaux et d'échanger nos savoirs en ce qui concerne les processus de transformation de l'uranium et aussi le stockage/entreposage des déchets radioactifs. Lors de ce camp, nous consacrerons au moins une journée à une action sur Narbonne ou à proximité.

2) Les risques liés aux transports de matières radioactives et cela, d'un bout à l'autre de la chaîne, c'est-à-dire depuis l'uranium brut importé jusqu'aux déchets radioactifs.

3) Les effets de l'industrie nucléaire sur la santé.

4) La menace des armes nucléaires. Rappelons que nos Rencontres coïncident avec les dates commémorative de Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août.

Le programme sera conçu de telle façon qu'on pourra tout autant partager les expériences acquises que préparer de nouvelles campagnes et projets communs. De plus, le chant des cigales nous incitera aux rencontres informelles, aux échanges culturels et artistiques, aux siestes et petites fêtes. Et des musiciens du coin nous rendront visite (avec leurs instruments) certains soirs... Soirées où nous prévoyons de projeter certains des films anti-nucléaires que vous aurez apportés.


Nous espérons votre contribution à tout atelier, présentation et discussion qui traite du nucléaire d'un point de vue très critique. Et que les participants du monde entier puissent exposer la situation du nucléaire dans leur pays ; ainsi que leurs résistances actives à la nucléarisation. Il y aura possibilité pour 2 créneaux horaire de 2 ateliers en simultané le matin, et 1 ou 2 créneaux en fin d'après-midi. A cause de la chaleur, la pause déjeuner se prolongera jusqu'en fin d'après-midi. Nous comptons aussi sur vous pour faire ensemble de la journée d'action un succès. Déjà des militant-e-s de France, Allemagne, Japon, Russie, USA, Pays-Bas, Espagne ont confirmé leur venue.

Pour les besoins de notre campement, nous installerons sur place : toilettes sèches, douches solaires, grandes tentes et une cuisine principalement végétarienne et vegan. Lors des présentations et ateliers, nous espérons – grâce à vous – pouvoir offrir des traductions “murmurées” non-professionnelles en espagnol, français, anglais, ou d'autres langues si nécessaire. Le camp se situera dans un champ de jeunes oliviers donnant peu d'ombre. Soyez bien conscient que la chaleur et la sécheresse peuvent incommoder les participants, et que les incendies de garrigue et de forêt sont un réel danger. C'est pourquoi nous vous demanderons d'agir de façon très responsable afin d'éviter tous risques d'incendie. Le coin “fumeurs” sera en particulier strictement restreint. Si vous le pouvez, merci d'apporter un parasol et/ou un extincteur.

Il y aura un montant de 7 € à régler pour chaque repas. Et un service bar avec diverses boissons (chaudes et froides) disponibles à l'achat.. Le petit déjeuner et la participation aux frais divers du camp sera à prix libre . Si vous avez peu de moyens, contactez-nous pour s'entendre sur des frais réduits. Si vous venez d'un autre pays européen, évitez de prendre l'avion ; la gare de Narbonne est bien desservie.

Apportez vos tentes, duvets, chaises pliantes, instruments de musique et autres accessoires artistiques.

Ceux qui préféreraient un logement plus confortable sont priés de s'adresser à l'office de tourisme de Narbonne (http://www.narbonne-tourisme.com). Si cela vous intéresse, agissez sans tarder car cette région est très visitée par les touristes en été. Et quelques hébergements chez des militants alentour seront aussi possibles. Merci de nous prévenir à l'avance si intéressé-e-s.

Merci de partager dans vos groupes cette information concernant les rencontres d'été internationales anti-nucléaires 2018 !

Si ce camp vous intéresse, que ce soit pour y participer ou pour le soutenir par un don ou autrement, veuillez nous contacter à l'adresse courriel suivante : camp2018@nuclear-heritage.net

Pour vous inscrire, cliquez sur l'adresse courriel suivante en précisant le nombre de participants annoncés, ainsi que les dates prévues entre le lundi 6 et le dimanche 12 août : camp-registration@nuclear-heritage.net ou andre.lariviere@free.fr

Salutations solidaires de la part des organisateurs des rencontres d'été anti-nucléaires

A propos de l'usine d'Orano (ex-Areva) à Malvési L'usine de conversion d'uranium de Narbonne-Malvési, située à 3 km du centre ville, pourrait convertir jusqu'à 21 000 tonnes d'uranium par an en tétrafluorure d'uranium (UF4) dans les prochaines années. Et Orano veut faire encore plus de profit avec une installation expérimentale de vaporisation dans l'atmosphère des déchets liquides radioactifs et chimiques de l'usine. Orano souhaite aussi exporter ce procédé appelé TDN-Thor, soit disant “propre”. Orano détient l'autorisation d'émettre pendant 40 ans des gaz toxiques provenant de la transformation des 350 000 m3 de déchets liquides actuellement stockés dans des bassins à l'air libre. Les risques pour la santé des habitants, la faune et la flore sont importants et dangereux.

Comment arriver sur le lieu des Rencontres ? - Depuis la gare de Narbonne : à 7 km du lieu des Rencontres. A pied ou à vélo, prendre la route d'Armissan et suivre le fléchage. Navette sur demande (nous prévenir d'avance). - Depuis l'autoroute  A9 : Sortie 37 Narbonne Est. Au premier rond-point, prendre à droite direction Narbonne Plage / Gruissan. Au deuxième rond-point, prendre à gauche direction Vinassan / Coursan / Armissan. Le site des Rencontres se trouve sur la droite 1 km et demi après ce dernier rond-point (au niveau du passage clouté). En tout, c'est à peine à 4 km de la sortie d'autoroute.



A PROPOS DU PROGRAMME

Intervenants annoncés pour la Rencontre d'été 2018


- 6 août. Possible programme pour le premier jour  :

/ Première plénière (pour partager ce qu'il faut savoir sur le lieu + quelques règles de base + partage des fonctions requises sur le camp) / Présentation brève de chaque participant / Début de la présentation de la situation du nucléaire par pays (et suite le deuxième jour)

- 7 et 8 août (sur 2 demi-journées > plutôt en matinées) : par Nuclear Heritage (qui co-organise ce camp). Ateliers pour travailler sur la structuration de ce réseau. Tout en incluant une introduction (présentée par Falk Beyer) avec perspective historique sur Nuclear Heritage.

- Mardi 7 août (en soirée) : musique avec Laurent + un accordéoniste.

- Mercredi 8 août (en après-midi) : « problématique du nucléaire militaire et du Traité d’interdiction (TIAN) actuellement soumis à la ratification des pays » > Atelier proposé par Didier Latorre de ADN 34. Et en soirée, projection d'un film sur la bombe.

- Jeudi 9 août : Une action pacifiste peut être envisagée alentour sous la forme d'un grand ballon représentant un champignon radioactif à déployer. Cette action devra se préparer la veille après l'atelier prévu en après-midi sur les armes nucléaires.

- Les 9 ou 10 août, intervention sur le désarmement nucléaire par Patrick Moquay, membre du bureau d'ACDN (Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire). Patrick est l'ancien maire de Saint-Pierre d’Oléron (une ville appartenant au mouvement "Mayors for Peace" et au réseau "Abolition 2000").

- Le Jeudi 9 août : musique avec "M. Jack" , paiement au chapeau.

- Possiblement les 10 et 11 août, formation de « clown militant » sur 2 jours (en français et anglais) par Xavier Renou du groupe « Les désobéissants ».

- Andrey Ozharovskiy, chercheur indépendant sur le nucléaire russe, qui peut nous raconter toutes les malices de Rosatom (l 'équivalent de Areva). En attente de confirmation.

- Quelqu'un de la CRIIRAD (Roland Desbordes ou Bruno Chareyron) offrrira une introduction à l'usage du compteur Geiger… et nous aidera à démêler beckerels, sieverts et cie. Jour à préciser.

- Un groupe de MIA (Movimiento Iberico Antinucleare) viendra présenter la situation du nucléaire en Espagne et au Portugal. Titre de l'atelier et jour pas encore précisé.

- Toshiya Morita (journaliste indépendant) et un groupe de militants antinucléaires japonais. Ils proposeront un atelier sur « La situation actuelle du nucléaire au Japon… et le sentiment de la population à ce sujet ».

- Leona Morgan est une Navajo du Nouveau-Mexique aux USA. Elle proposera un atelier sur « Oppression nucléaire sur les Premières Nations et Aborigènes partout à travers le monde »

- Bernard Cottier du CA du Réseau Sortir du nucléaire y sera aussi avec sa femme Colibri de l'Equateur. Bernard propose un atelier > encore à préciser…

- Cécile Lecomte, militante française vivant en Allemagne. Elle présentera un atelier sur les blocages de transports nucléaires en Allemagne. Et un autre sur « La grimpe militante ». Jours encore à préciser pour ces ateliers.

- Michel Leclerc est un ex-sous-traitant à Malvési ; et victime du nucléaire. Et plus de 20 ans de combats juridiques en conséquence... Il présentera un atelier sur « Maladies professionnelles et difficultés » .

- Gilles Raynaud, travailleur sous-traitant du nucléaire, nous parlera des « Conditions de travail et coûts sociaux dans l'industrie nucléaire française ». Jour à préciser.

- Nucléaire et santé : Le Docteur Mariette Gerber présentera les effets sanitaires de Malvési sur la population du Narbonnais. Encore à confirmer.

- L'historique (souvent cachée) de Malvesi ... et ses nouveaux projets insensés. Atelier d'information par Michel, Hervé et Juliette.

- Atelier réflexion set remue-méninges sur « Quelles actions seraient possibles contre Malvési dans les mois après cette rencontre ? » Animé par SDN 11.

- A propos d'une possible action finale : A savoir qu'il y a marché le dimanche matin (12 août) au centre de Narbonne… Par contre, la ville est vide en aprem.

(A NOTER QUE CE PROGRAMME EST ENCORE SUJET A DIVERS CHANGEMENTS ET EVOLUTIONS)


(Version du 18 juin 2018)



Personal tools
Emergency Alert